auto entreprise-3

Quel parcours pour être diététicien auto-entrepreneur ?

Le métier de diététicien peut tout à fait être exercé en auto-entrepreneur. Ce statut permettra ainsi de proposer des consultations individuelles, mais aussi des interventions en entreprises ou encore des ateliers de groupe pour élargir son activité. Mais comment faire pour devenir diététicien auto-entrepreneur ? Voici la marche à suivre !

 

Devenir diététicien auto-entrepreneur

Le statut d’auto-entrepreneur est certainement celui qui correspondra le mieux à celles et ceux souhaitant devenir diététiciens(ne)s. En effet, il permettra d’obtenir facilement un statut professionnel et d’exercer son activité. L’inscription et le recueil des différentes informations pourront se faire sur un site spécialisé comme espace-autoentrepreneur.com.

Cet outil permettra d’effectuer une inscription rapide, mais aussi d’établir ses factures, de mesurer ses statistiques ou encore de disposer d’une aide dans ses démarches administratives. Un service précieux lorsque l’on sait que la plupart des auto-entrepreneurs sont seuls face aux différentes démarches à mettre en place et qu’il peut parfois être difficile de savoir qu’elles sont ses obligations en tant que professionnel (plus d’informations sur le sujet sur le blog Entreprise et Compagnie).

Le diététicien auto-entrepreneur a une activité qui relève du secteur libéral, il devra effectuer ses démarches auprès du Centre de Formalités des Entreprises dans la catégorie « Activités De Sante Humaine Non Exercées Par Des Praticiens Et Auxiliaires Médicaux ». Cette activité dépend de l’URSAFF et l’imposition et les charges s’élèvent à 25,10% des revenus. Ainsi, si l’on souhaite exercer le métier de diététicien, opter pour le statut d’auto-entrepreneur sera à la fois le plus simple et le plus adapté.

 

Qu’est-ce qu’un diététicien ?

Avant de se lancer, il convient de bien savoir ce que représente le métier de diététicien. En effet, il est important de rappeler que le diététicien n’est pas un professionnel de santé. Néanmoins, un certain niveau d’étude est nécessaire pour pouvoir exercer ce métier.

Généralement, il sera nécessaire d’obtenir un niveau Bac+2 en obtenant un BTS de diététique ou un DUT de biologie appliquée option diététique. Le diététicien est spécialisé dans l’alimentation avec un objectif de santé et sa façon de pratiquer cette discipline pourra prendre plusieurs formes différentes.

Il y a tout d’abord ce que l’on appelle la diététique occidentale qui correspond à ce que le plus grand nombre connait. Le diététicien occidental va étudier les habitudes alimentaires de son client et lui proposer un rééquilibrage alimentaire et des conseils en hygiène de vie adaptés en fonction de ses besoins et objectifs.

Il existe également ce que l’on appelle la diététique alternative, ce type de pratique pourra être pratiquée par un naturopathe, un praticien en ayurveda ou encore un praticien en Médecine Traditionnelle Chinoise. Ces pratiques de médecines alternatives regroupent plusieurs méthodes qui se basent à la fois sur l’alimentation et l’hygiène de vie, mais utilisent également des techniques telles que l’utilisation des plantes, le massage, la réflexologie, l’aromathérapie, etc.

Cela étant, la pratique de techniques alternatives ne confère pas le statut de diététicien à moins d’avoir obtenu un diplôme adéquat. Enfin, il existe également la diététique commerciale qui vise à vendre des produits portés sur l’alimentation, il s’agit généralement de produits dédiés à la minceur sous forme de programmes et de régimes.

Le diététicien est donc à ne pas confondre au nutritionniste qui lui dispose d’une formation médicale (un article sur le sujet ici), mais il pourra cependant apporter son expertise auprès du grand public afin de l’aider à trouver un équilibre alimentaire adapté à ses besoins ainsi qu’à ses objectifs. Il sera possible de proposer des accompagnements individuels, mais aussi sous forme d’ateliers de groupes ou encore d’intervenir en entreprise pour donner des conseils en hygiène de vie par exemple.